« 174 ans de passion
pour le sabot »

La saboterie du Zaanse Schans existe depuis plus de 40 ans déjà

Voici notre histoire…

La saboterie est la toute première entreprise à être venue s’installer au Zaanse Schans. Le 1er avril 1974, Jaap et Ineke Kooijman ont en effet décidé de préserver pour les générations futures le métier d’art qu’est la fabrication artisanale de sabots aux Pays-Bas. Le cadre historique du Zaanse Schans était le décor idéal. 

L’entreprise familiale a su préserver, pour les générations futures, le métier d’art qu’est la fabrication artisanale de sabots.

Dans un entrepôt à trois nefs datant du milieu du XVIIIe siècle, baptisé « De Vrede » et autrefois utilisé pour le stockage des céréales, du tabac à priser et de la farine, notre entreprise familiale (qui en est à sa troisième génération) s’est développée pendant quatre décennies pour devenir une référence internationale, avec chaque année plus d’un million de visiteurs originaires des quatre coins du monde.

La reconstruction de l’entrepôt à trois nefs « De Vrede », qui accueille la saboterie.
L’enseigne de l’entrepôt d’origine « De Vrede » à Westzaan.

Sous l’effet de l’industrialisation et de la prospérité qui ont marqué le siècle dernier, la demande de sabots a commencé à se réduire, surtout dans les zones urbaines, et par la même occasion le nombre de sabotiers. Si l’industrie du sabot comptait encore plus de 8 000 sabotiers il y a cent ans de cela, il n’existe plus de nos jours que quelques dizaines d’entre eux. Fort heureusement, Jaap et Willem Kooijman sont parvenus à sauver de la ferraille plusieurs machines à sabots.

Le métier est transmis à une nouvelle génération de sabotiers qui révèlent tous les secrets de cet artisanat et font des démonstrations gratuites dans pas moins de onze langues différentes.

Au cours de ces démonstrations, nous fabriquons des sabots sur nos machines anciennes, de la même manière qu’autrefois, il y a cent ans de cela. Le métier est transmis à une nouvelle génération de sabotiers qui organisent des démonstrations gratuites pour les visiteurs, préservant ainsi pour les générations futures ce métier d’art. Des explications intéressantes sont également fournies dans la langue souhaitée, par exemple en russe ou en chinois, mais aussi bien sûr en néerlandais. Cela reste un spectacle fascinant pour petits et grands !

Sur nos machines anciennes, nous fabriquons des sabots de la même manière qu’autrefois.

Proposée gratuitement, la démonstration montrant la fabrication de sabots (avec visite du musée du sabot) est l’une des principales attractions du Zaanse Schans.

Par amour pour cette chaussure en bois, Jaap Kooijman a amassé au fil des années l’une des plus imposantes collections de sabots des Pays-Bas, ce qui n’a pas été une mince affaire vu que la majorité des sabots usés terminaient leur vie dans un poêle à bois.

Par amour pour cette chaussure en bois, Jaap Kooijman a amassé au fil des années l’une des plus imposantes collections de sabots des Pays-Bas.

Dans notre musée du sabot, vous découvrirez une impressionnante collection d’authentiques sabots. Pour plus d’informations à ce sujet, consultez la page du musée du sabot.

Des sabots de toutes les sortes et de toutes les tailles sont en vente dans notre magasin, pour ceux et celles qui souhaitent une paire de cette chaussure unique, sûre et pratique, ou encore un chouette souvenir des Pays-Bas. Car une chose est sûre: le sabot est et reste l’un des grands symboles des Pays-Bas.

Le sabot est et reste l’un des grands symboles des Pays-Bas.

Comment fabrique-t-on un sabot ? »